Linux : gérer et limiter la mise en swap

Boris HUISGEN June 6, 2012

administration système linux swap

Sous Linux, il est possible de gérer la façon dont le noyau met en swap les données par le biais du paramètre noyau vm.swappiness dont la valeur varie entre 0 et 100. Plus cette valeur est grande, plus le système aura recours rapidement à la mise en swap, tandis qu’une valeur faible l’évitera ce qui améliorera la réactivité de la machine.

Par exemple, dans le cas d’un serveur MySQL avec suffisamment de RAM, la mise à 0 du paramètre est utile :

burns ~ # sysctl vm.swappiness=0

Évidemment, il faut s’appuyer sur le monitoring pour éviter de faire n’importe quoi.

See also

Linux : fichier de swap dynamique
Read more
Debian : configuration du bridge réseau pour Xen
Read more
Xen 4 : installation d’une VM Windows serveur 2008
Read more