J’ai découvert un nouveau serveur web. Il s’agit de Nginx (« engine x »). Ses avantages ? onsommation mémoire minimale, support HTTPS, rewrite rules, load-balancing, proxy… Toutes les fonctionnalités requises pour un serveur web dynamique (PHP/Perl/Ruby), sans compter la cerise sur le gâteau : un proxy mail IMAP / POP3. Rien que çà la petite bête !

Ca ne pouvait pas traîner : installation mode couteau suisse sur mon serveur virtuel destiné à l’hébergement de ce blog. 10 minutes d’installation et c’est réglé.

Il faut ajouter une règle de rewrite pour que WordPress fonctionne parfaitement :

# blog.huisgen.homeip.net
server {
   listen 80;
   server_name blog.bhuisgen.homeip.net;
   root /var/www/blog.bhuisgen.homeip.net;
   index index.php;
   error_page 404 = /wordpress/index.php?q=$request_uri;
   access_log /var/log/nginx/blog.bhuisgen.homeip.net.access.log;

   # wordpress
   location / {
      if (-f $request_filename) {
         break;
      }
      if (-d $request_filename) {
         break;
      }
      rewrite ^(.+)$ /index.php?q=$1 last;
   }

   # PHP
   location ~ \.php$
   {
      fastcgi_pass 127.0.0.1:9000;
      fastcgi_index index.php;
      fastcgi_param SCRIPT_FILENAME /var/www/blog.bhuisgen.homeip.net$fastcgi_script_name;
      include /etc/nginx/fastcgi_params;
   }
}

Enfin, il faut modifier les paramètres des liens dans l’administration de WordPress pour éliminer la présence de index.php dans toutes les URL du blog. Forcer l’utilisation de cette scruture personnalisée :

 /%year%/%monthnum%/%day%/%postname%/

Site officiel / documentation du bolide.